Rémunération

Date de mise à jour : 28-09-2011

Rémunération

Le calcul de votre traitement

Théoriquement et selon la réglementation, le salaire ne peut être versé qu’après service fait. Néanmoins, les salaires sont versés vers le 25 du mois. Aucune avance sur salaire n’est prévue par la législation. Votre rémunération est déterminée par vos grade et échelon, qui fixent un indice. La valeur de l’indice était égal à 4,47 euros brut au 1er novembre 2005, soit environ 4 euros nets.

Votre rémunération comprend :

votre traitement proprement dit, calculé en fonction de la grille indiciaire de votre grade, majoré par l’indemnité de vie chère (40% en Martinique)
soit l’indemnité de sujétion spéciale (I.S.S.), en fonction de votre catégorie professionnelle,
soit l’indemnité des 13 heures,
les suppléments pour charges de famille et différentes primes et indemnités le cas échéant.

En déduction de votre traitement viennent :

les cotisations à la Sécurité sociale,
les cotisations à la Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales (CNRACL) ou à l’institution des retraites complémentaires des agents non titulaires de l’Etat et des collectivités publiques (Ircantec) pour les agents contractuels,
la contribution solidarité,
la contribution sociale généralisée (CGS),
la contribution de remboursement de la dette sociale (C.R.D.S),
les cotisations à une caisse de retraite complémentaire ou à une mutuelle.

Vous pouvez bénéficier de certaines prestations qui sont maintenant directement versées par les caisses d’allocations familiales :

allocations pré et post-natales,
allocations d’éducation spéciale,
allocations de logement,
allocations parentales d’éducation.

Les autres prestations - allocations familiales, complément familial et allocations de rentrée scolaire – sont versées par l’hôpital.

Informez le service du personnel de toutes modifications dans votre vie familiale (05.96.48.86.20 ou 05.96.48.86.94).

Le bureau tient à votre disposition la grille des rémunérations de l’ensemble des personnels de l’établissement.
Vos primes et indemnités

la prime de service annuelle : attribuée par le directeur de l’établissement sur proposition du responsable du service, elle tient compte de la manière de servir de chaque agent et de son assiduité, c’est-à-dire de sa présence au travail,
les primes spécifiques pour certaines catégories d’agents,
et la prime dite des 13 heures.
Les autres indemnités sont liées soit au grade (et donc toujours attribuées) soit à l’exercice effectif de certaines fonctions. Ce sont par exemple :

les heures supplémentaires,
les indemnités pour travaux dangereux, incommodes, insalubres et salissants,
les indemnités pour travail de nuit,
les indemnités pour travail le dimanche et les jours fériés,
la nouvelle bonification indiciaire (N.B.I.).
L’aménagement du temps de travail

Activité à temps plein :
Cette formule signifie que vous êtes engagés à 100%
Ainsi, sur la base de cette définition, la référence hebdomadaire du temps de travail a été fixée à 35 heures hebdomadaires à compter du 1er janvier 2002 et est de 32 heures 30 hebdomadaires depuis le 1er janvier 2004 pour les personnels de nuit.
Les agents à temps plein ne peuvent en aucun cas exercer d’activité privée.
Les congés annuels, les congés de maladie et maternité, longue maladie et longue durée sont considérés comme des périodes d’activité.
Activité à temps partiel : le temps partiel peut être accordé aux agents qui le demandent sur des postes à temps plein. Dans cette situation, il est interdit d’exercer une activité privée autre même si elle n’est pas rémunérée.
Activité à temps non complet : c’est la situation d’un agent recruté sur un poste qui n’est pas budgétairement à temps plein. Dans cette situation, l’intéressé peut exercer une activité privée. La rémunération totale ne doit pas excéder la valorisation de l’emploi à temps plein de la fonction publique. A l’EPSM, il n’existe pas de poste à temps non complet