2018 Semaine Bleue l’EHPAD Kay Gran Moun fait le Bilan !

Date de mise à jour : 12-10-2018

2018 Semaine Bleue l’EHPAD Kay Gran Moun fait le Bilan !

Lundi 8 octobre 2018

Interview Service Communication – Questions de VES
Un atelier a été créé par Madame LOTIES pour transformer nos déchets en œuvre d’art, ainsi nous exposerons nos réalisations en collaboration avec un passionné de jeux d’antan M. FORDANT.

Ils nous ont dit !
Question Service Com : Pour une société respectueuse de la planète : ensemble agissons ! Venez nombreux ! : Que vous évoque le choix de cette thématique
M-F LOTIES : Cette thématique m’évoque le respect de notre planète. Avec tout ce que nous achetons, nous pouvons récupérer les contenants pour créer des objets utiles pour notre quotidien.
Mme LOTIES, avec tous les matériaux de récupération, fabrique et confectionne avec les résidents de véritables œuvres d’art. Toutes nos félicitations à cet artiste ! aux doigts de fée !
L’Atelier de Mme LOTIES a été présenté à Mmes URBINO et ERIN SALLER dans le cadre du Projet Culturel du CHMD.

Ils nous ont dit !
Dominique DENISE aide-soignant à l’EHPAD KAY GRAN MOUN
Nos remerciements à Mr Dominique DENISE aide-soignant à l’EHPAD KAY GRAN MOUN, il participe à l’organisation de la semaine bleue comme chaque année, il assure l’animation lorsqu’il y a des manifestations en collaboration avec l’équipe et Mr Fred ELISABETH.

Invité du jour
De jeunes artistes Dancehall participent bénévolement à la semaine bleue ! une première remarquée !
Aux grands plaisir de tous, 2 jeunes DJ de Dancehall sont venus participer à la manifestation. Grands et petits, jeunes et moins jeunes ont dansé et chanté sur des rythmes très originaux ! Une participation marquée sous le signe de l’intergénérationnel ! un message d’espoir et de solidarité fort en émotion ! Merci aux 2 jeunes artistes !

Invité du jour
Geneviève MARGUERITTE - Doux Caprice des confiseries d’antan

Mardi 9 octobre 2018
La transmission de savoir, savoir-faire, passe aussi par un langage commun. Le créole a longtemps été tantôt décrié tantôt revendiqué, mais qu’en est-il dans la prise en charge soignante. Nous débâterons le mardi avec Mme ETIENNE - Professeur de Créole.
Une table ronde a été organisée, en présence de près de 50 participants venus des services du site de balata et des structures extérieures. Quelques parents et professionnels étaient également présents. Notons la participation très active de la communauté estudiantine, avec plusieurs élèves infirmiers du CHUM.

Mme ETIENNE, Professeur de Créole, que pensez-vous de l’utilisation du Créole dans la prise en charge en Santé Mentale ?

« L’utilisation du créole dans la prise en charge me semble indispensable.
La personne âgée qui est face à une maladie mentale, utilisera souvent sa langue maternelle. »

« Je reste persuadée qu’en face de cette personne il faut un créolophone pour être en mesure de comprendre.
Effectivement la langue n’est pas qu’une succession de mots, elle est aussi vectrice de référence culturelle. Si le soignant qui en face n’est pas en mesure de comprendre ce qui est dit par le malade il ne peut pas avoir de soin. »

Est-ce que le créole est fondamental pour le sujet âgé ?
« Je ne suis pas persuadé que cela soit le cas. Si c’est une personne qui était dans l’interdit pendant toute son enfance et qu’on lui a fait comprendre que parler créole, lui fermera les portes de la réussite sociale qu’il soit jeune ou âgé je ne suis pas persuadée que cela fasse une grande différence.
Je ne pense pas que si l’on a un patient de 80-85 ans, venir lui dire que le créole lui ouvrira la porte de la connaissance sur soi, soit fondamental pour cette personne.
Les choses sont ancrées et on ne pourra pas revenir dessus. »

Spectacle bêlé avec les usagers du CMP-CATTP de SAINTE MARIE HDJ de Trinite
Ce fut l’occasion pour l’Atelier BELE du CHMD, projet culturel financé dans le cadre des appels à projets DAC-ARS, de découvrir une prestation de qualité,
Plusieurs tableaux BELE ont été présentés par les usagers des Ateliers animés à la Maison du BELE. Cet atelier mutualise des usagers de plusieurs CMP-CATTP et HOPITAUX de Jour du Nord. Félicitations aux danseurs !
Un échange avec les porteurs de projet est fort intéressant. Mme Isabelle MARIA a pu décrire l’atelier artistique, son organisation et surtout son impact positif sur les participants. Cette année 2018, l’atelier BELE sera reconduit grâce aux financements du dispositif, un Atelier Tambour sera aussi proposé, à la grande satisfaction de tous et grâce à l’implication et la passion des équipes.

Jeudi 11 octobre 2018

Interview Service Communication – Questions de VES

Comme chaque année, le jeudi est réservé à notre journée intergénérationnelle. Les élèves et enseignants du lycée professionnel DUMAS JEAN-JOSEPH section génie industriel textile et cuir viendront partager un moment avec nos ainés. Jeunes et moins jeunes défilerons ensemble sur le tapis rouge ou peut-être bleu.

Aux lycéens du Lycée Professionnel DUMAS JEAN-JOSPEH, que retenez-vous de ces échanges avec les résidents de l’EPHAD ?

Ils nous ont dit !

Maguy FONDELOT Infirmière + diplôme de Gérontologie
Je suis Madame Maguy FONDELOT j’ai 2 passions le sport et la transmission. Je transmets ce que mes patients m’ont donné,
C’est-à-dire tout ce qui est en relation avec la vie d’antan et toute la vie d’antan c’est la base de notre culture.
Aujourd’hui je suis dans cet établissement de soins parce que depuis 2 ans des collègues soignants m’ont demandé de venir animé une journée relative à la semaine bleue et j’estime que nos aînés ont le droit d’être heureux et j’apprécie beaucoup le travail que nos soignants font parce qu’ils arrivent à leur faire, faire des choses d’après leur capacité restante. Donc aujourd’hui je les ai revêtu de tenues locales qu’elles ont porté fièrement et je m’aperçois qu’elles sont heureuses malgré leur « handicap. »

Marie-Line ODINA Dumas Jean-Joseph Professeur GITC génie industriel textiles et cuir. Les métiers de la mode tout ce qui tourne autour de la mode
Voilà donc aujourd’hui c’est un moment différent, un moment qu’on n’a pas l’habitude de vivre mais bon. Je suis heureuse parce que ça m’a permis de rencontrer des personnes d’un certain âge qui ont besoin d’être entourées et c’est vrai que lorsqu’on a une mamie une grand-mère une aïeule ce n’est pas pareil cet échange la intergénérationnel, a été une expérience merveilleuse avec nos élèves. Parce que eux aussi ils ont su se lâcher et moi je ne suis pas déçue de cette rencontre parce que ça nous a permis de nous tremper d’être au milieu de cette EHPAD que l’on croyait qui n’existait pas donc voilà « Colson existe ! Kay grand moun existe-il vraiment ? Un moment magnifique, on a voulu faire les aînés vivre un moment à travers la mode avec les jeunes »

Yorhan BONHEUR
« Je suis une élève de terminale ASSP au lycée Dumas Jean-Joseph. Ce que moi je retiens de cette journée intergénérationnelle c’est que c’est une bonne expérience et que ça permet aux jeunes de connaître le milieu des personnes âgées. Et aux personnes âgées de connaitre plus de choses par rapport à la jeunesse de maintenant.
Ce fut un bon moment à l’EHPAD aujourd’hui. »

CRETINOIR Audrey
« Je suis dans la classe métier de la mode et du vêtement et c’est pour nous un grand honneur de venir ici de faire cet échange avec ces grandes personnes, c’était un grand moment les retrouvailles entre l’ancienne et la nouvelle génération, ça a été un bon moment de partage avec les aînés et les plus jeunes ! Si c’était à refaire j’allais le refaire ! Je vais le refaire l’année prochaine ! … »
Toutes nos félicitations à ‘Equipe de l’EPHAD Kay Gran Moun et à tous ceux qui ont fait le déplacement, le RDV est pris pour l’an prochain !