L’Histoire du Centre Hospitalier - de Colson à Maurice DESPINOY


Le premier établissement psychiatrique de la Martinique fût fondé à Saint Pierre, en 1838. Inaugurée en 1839, l’institution reçoit les treize premiers malades en provenance de l’hospice de Fort-de-France, puis devient en 1840 la « Maison Coloniale de Santé de Saint Pierre ».

Sa destruction par l’éruption volcanique de 1902 impose l’ouverture d’un quartier provisoire de 46 lits dans une annexe de la maison d’arrêt de Fort-de-France. Les conditions y sont déplorables, avec des cachots insalubres, sans aucun espace de promenade et sans activité à proposer aux patients, le tout rappelant les heures les plus sombres du XVIIIème siècle.

Les malades les plus difficiles sont dirigés vers l’hôpital psychiatrique de Saint-Claude en Guadeloupe. Sur le plan thérapeutique, on continue à utiliser principalement les douches, mais la fin de cette période voit se développer l’usage de diverses formes de convulsivothérapie.

La Chaise de Force - Site de Saint Pierre
La Chaise de Force - Site de Saint Pierre


En 1952, faute de place, l’hôpital de Saint-Claude ne peut plus recevoir de patient alors que le quartier provisoire de Fort-de-France est saturé avec 176 patients.

La création d’un hôpital psychiatrique à vocation départementale (la Martinique vient de se voir attribuer le statut de département d’Outre-Mer) est devenue impérative. Le quartier provisoire de Fort-de-France est donc transféré à partir de décembre 1953, de manière progressive, dans un ancien "aérium" de la Marine nationale qui hébergeait des marins en repos. Le Premier Conseil d’Administration siège en novembre 1953 (Arrêté Préfectoral)

Il est situé à 14 kilomètres de Fort-de-France sur la route de Balata, au lieu-dit de Colson. Le nom est celui d’une famille ayant habité à cet endroit et dont l’un des membres fut chirurgien à Fort-de-France. L’hôpital, d’une capacité de 118 lits, ouvre ses portes le 4 décembre 1953, sous la houlette du Docteur Maurice DESPINOY, Médecin Fondateur.

Le « rapatriement » des 176 patients du quartier provisoire et de ceux de Guadeloupe se fait donc progressivement, au fur et à mesure de la construction de nouveaux pavillons. L’annexe de la prison est définitivement fermée en avril 1958, après plus d’un demi-siècle d’existence.

En 1966, la superficie de l’hôpital est de 27 hectares, contre 9 au départ et sa capacité d’accueil est portée à 615 lits. C’est un établissement public.

Depuis 1954, l’établissement était situé au 14 Km Route de Balata et à évoluer vers un statut d’Etablissement Public Départemental de Santé Mentale de la Martinique.

Depuis 2012, il a intégré un autre site d’hospitalisation, la Cité Hospitalière de Mangot Vulcin, sur la Commune du Lamentin.

Après consultation de la Communauté Hospitalière, dans le cadre du soixantième anniversaire de l’établissement, le Conseil de Surveillance a délibéré et voté sa nouvelle dénomination : Centre Hospitalier Maurice DESPINOYen séance du 30 octobre 2014.

  • La Chaise de Force - Site de Saint Pierre